Qu’est-ce qu’un prêt relais ?

Pile de pièces pour rembourser un prêt relais avec l'achat d'un bien immobilier

Afin de concrétiser un projet immobilier, il existe plusieurs solutions de financement, par exemple le prêt à taux zéro, le prêt d’accession sociale (PAS), voire le prêt hypothécaire. Chacune de ces possibilités dépend du profil du demandeur, ainsi que de son projet et de ses besoins d’argent. Pour certains cas particuliers, on peut également opter pour le prêt relais. Quelques explications pour comprendre comment ce type de prêt fonctionne et dans quels cas y recourir !

Comprendre le principe du prêt relais

Le prêt relais s’adresse aux propriétaires qui souhaitent acheter un bien avant qu’ils parviennent à vendre leur maison ou leur appartement actuel. Il est possible de réaliser l’estimation de son bien immobilier pour favoriser sa vente dans les plus brefs délais. On peut néanmoins difficilement avoir le bon timing pour concrétiser la transaction, puis trouver presque immédiatement un autre bien à acheter. Cette solution de financement intervient quand on ne dispose pas d’une trésorerie suffisante. Il s’agit d’un prêt à court terme qui s’effectue sur une période comprise entre 12 et 24 mois. Si le propriétaire possède deux biens, il s’acquitte de sa dette par le biais d’un remboursement unique.

Les principales particularités du prêt relais

Il est particulièrement important de se référer au prix de vente d’une estimation immobilière avant de contracter un prêt relais. C’est en effet la seule solution qui vous permettra de déterminer quel montant vous aurez besoin d’emprunter, en fonction du prix d’achat de votre nouveau bien et du prix de vente de l’ancien. Par ailleurs, le montant du prêt relais s’élève généralement entre 50 % et 80 % de la somme totale. Hors assurance, les taux d’intérêt sont compris entre 3 et 5 %. Le remboursement suit un échéancier établi à l’avance. Dans l’éventualité où le propriétaire parvient à vendre son ancien bien pendant la durée du prêt, il a alors la possibilité de payer le restant dû sans avoir à s’acquitter de pénalités pour remboursement anticipé.

Le prêt relais : une solution complémentaire pour soutenir un investissement immobilier

Si le propriétaire ne parvient pas à respecter les délais impartis pour vendre son bien, l’organisme prêteur est en droit d’exiger le remboursement de la somme restante due. Toutefois, les banques offrent des solutions plus souples en transformant le prêt relais en un crédit classique. À noter que le financement initial ne couvre pas forcément la totalité du montant souhaité. Le bien désiré peut coûter plus cher que l’ancien. Par exemple, l’estimation d’une maison à Reims peut afficher un prix de 250 000 € alors que le patrimoine actuel est de 200 000 €. L’établissement qui a réalisé le prêt relais peut proposer un crédit jumelé, c’est-à-dire un prêt “classique” contracté en complément. Selon les modalités de l’engagement, il est possible de cumuler les deux types de mensualités, ou de choisir un paiement en différé après l’acquittement du prêt relais.

Tweetez
Partagez
Enregistrer